Présentation

VU La Loi fondamentale

VU La Loi L/93/021/CTRN du 6 mai 1993 portant cadre institutionnel des Établissements publics à caractère administratif

Vu Le Décret D/93/100 du 6 mai 1993 fixant les règles d’organisation et de fonctionnement des Établissements publics à caractère administratif, EPA

Vu Le Décret 92/186/PRG/SGG du 6 mai 1992 créant l’Office National de Cinématographie, de Vidéographie et de photographie « ONACIG »

Vu Le Décret N° 099/PRG/SGG du 10 juillet portant composition du Gouvernement L’Office National de la Cinématographie et de la Photographie de Guinée ONACIG est érigée en Établissement public à caractère administratif et culturel jouissant de la personnalité morale et de l’autonomie financière et de gestion conformément à la législation et à la réglementation régissant les établissements publics à caractère administratif (EPA).

L’ONACIG a compétence de réglementer et de contrôler toutes les activités des secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo en République de Guinée.

Sous la tutelle administrative du département chargé des secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo, l’ONACIG, de niveau hiérarchique équivalent à celui d’une direction de l’administration centrale a pour mission la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans les domaines du cinéma, de la vidéo et de la photo.

MISSION

Sous la tutelle administrative du département du Ministère des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique (MSCPH) chargé des secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo , l’ONACIG, de niveau hiérarchique équivalent à celui d’une Direction de l’Administration Centrale a pour mission la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans les domaines du cinéma, de la vidéo et de la photo.

L’ONACIG a pour mission la mise en œuvre de la politique du Gouvernement dans le domaine du cinéma, de la vidéo et de la photo. Il est donc chargé :

* D’impulser, de coordonner et de contrôler toutes les activités des secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo en République de Guinée.

* D’impulser, de coordonner et de contrôler toutes les activités des secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo en République de Guinée.

* D’élaborer la réglementation technique et les procédures administratives régissant les activités dans lesdits secteurs

* De tenir le registre public national des professions liées aux secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo
De tenir le registre public de la cinématographie de la vidéographie et de la photographie.

* De veiller à la fixation et la conservation du patrimoine national et de la mémoire collective sur support durable

* De recevoir et de conserver pour le compte du département chargé de l’information, le dépôt administratif des œuvres cinématographiques, vidéographiques et photographiques.

* De favoriser la formation professionnelle dans les secteurs du cinéma, de la vidéo et de la photo.

* De promouvoir par les moyens du cinéma, de la vidéo et de la photo, le rayonnement de la culture guinéenne

* De favoriser la promotion des films africains, en général et des films guinéens en particulier, notamment par leur programmation à tout moment et dans toute salle en République de Guinée.

* De favoriser la création et l’animation de ciné-clubs de cinémathèque et de photothèque à travers des institutions et organismes publics et privés.

* De favoriser la diffusion des films dits « d’art et essai » en vue de faire connaitre la production du pays et l’œuvre des cinéastes dont les films ne sont pas exprimés commercialement en Guinée et qui, pourtant présentent une grande valeur artistique et culturelle.

* De contribuer à l’éducation du public.

* De participer à la sauvegarde du patrimoine culturel national.

* De favoriser les échanges culturels avec les pays étrangers dans les secteurs du cinéma ; de la vidéo et de la photo.