Le cinéma guinéen prend-il un élan pour décoller ?

Le cinéma guinéen prend-il un élan pour décoller ?

"Aimer pour vivre" est le tout second long métrage de fatoumata kandé. Ce film qui est en réalisation est un genre à la fois dramatique et romantique, d'une durée de 90 minutes. Son exécution a débuté le 21 juin dernier et prendra probablement fin le 5 juillet prochain aux dires de la réalisatrice.

Le moment du décollage du cinéma guinéen est-il arrivé de nos jours ? En tout cas les autorités en charge de la culture veulent prendre le devant de la scène pour son rayonnement.
Fatoumata kandé la réalisatrice s'est exprimée à chaud sur le plateau de tournage " nous sommes entrain de faire une scène du film qui s'intitule "vivre pour t'aimer" en résumé c'est l'histoire d'un jeune homme qui est malade du cancer et à aussi perdu l'usage de ses jambes et qui est arrêté de faire la chimiothérapie , il a eu plusieurs aide soignants chez lui pour l'aider Mais très malheureusement il a un caractère très désagréable, il est invalide et ya une dame qui tombe amoureuse de lui. Les gens ont tendance de minimiser le cancer pourtant c'est une maladie qui tue vraiment. Sachez que les personnes qui souffrent de cette maladie ont besoin d'aide et d'assistance. Voici un peu le synopsis de ce film en cours de tournage. Dans le même cadre, ce projet filmique ne laisse pas indifférent les cadres du ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique. C'est la première fois qu'un ministre guinéen de la culture vient sur un plateau de tournage et elle livre ses impressions, kandé fatoumata "je suis très contente et tout le monde ici peut deviner mes émotions. Je m'attendais pas à ça vraiment donc réécrire l'histoire est une belle chose pour moi et nous attirons l'attention du ministre sur ce que nous sommes entrain de faire, c'est un secteur qui a du mal à décoller mais pas impossible" A-t-elle expliquée.

En action, une scène du film qui s'intitule "vivre pour t'aimer" était en cours de production. Résumant cette histoire, est l'histoire d'un jeune homme riche qui est malade du cancer.

L'exécution cinématographique a débuté le 21 juin dernier et prendra probablement fin le 5 juillet prochain aux dires de la réalisatrice.

Fatoumata kandé la réalisatrice s'est exprimée à chaud sur le plateau de tournage " nous sommes entrain de faire une scène du film qui s'intitule "vivre pour t'aimer" en résumé c'est l'histoire d'un jeune homme qui est malade du cancer et à aussi perdu l'usage de ses jambes et qui est arrêté de faire la chimiothérapie , il a eu plusieurs aide soignants chez lui pour l'aider Mais très malheureusement il a un caractère très désagréable, il est invalide et ya une dame qui tombe amoureuse de lui. Les gens ont tendance de minimiser le cancer pourtant c'est une maladie qui tue vraiment. Sachez que les personnes qui souffrent de cette maladie ont besoin d'aide et d'assistance. Voici un peu le synopsis de ce film en cours de tournage. Dans le même cadre, ce projet filmique ne laisse pas indifférent les cadres du ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique. C'est la première fois qu'un ministre guinéen de la culture vient sur un plateau de tournage et elle livre ses impressions, kandé fatoumata "je suis très contente et tout le monde ici peut deviner mes émotions. Je m'attendais pas à ça vraiment donc réécrire l'histoire est une belle chose pour moi et nous attirons l'attention du ministre sur ce que nous sommes entrain de faire, c'est un secteur qui a du mal à décoller mais pas impossible" A-t-elle expliquée.

Dans la même perspective l'un des acteurs principaux qui joue le rôle d'Israël a témoigné qu'il est confiné dans une chaise roulante et espère un jour marcher sur ses jambes.

Cheick omar "Israël est un jeune héritier qui malheureusement n'a pas l'usage de ses jambes dont le corps est entrain de se détériorer et il est confiné dans une chaise roulante. La gouvernante qui vienne changer sa vie et lui donner le courage espérant un jour marcher pourquoi pas guérir " dit-il.
Avant d'ajouter que sa mère biologique était malade du cancer et n'a jamais baissé les bras jusqu'au dernier soupir.
Cheick omar "Ma mère est morte d'un cancer et ce rôle me rappelle beaucoup de choses concernant ma maman parce que ya des passages qui s'y collent avec les paroles de ma mère, elle était courageuse et je suis très fier de cette partition" affirme-t-il.

Un plus loin, celle qui joue le rôle de gouvernante à donner son point de vue sur son personnage.

Aïcha deen Magassouba " c'est un plaisir d'être sur ce plateau et surtout être avec la nouvelle génération. Sur mon personnage est une dame de fer de la maison divine qui est une famille riche et tanty amie est un personnage central dans cette concession elle voit tout, entend tout et s'occupe de tout. Je travaille dans cette maison depuis la naissance d'Israël et jusqu'à ce qu'il devient adulte"
resume-t-elle.

En action, une scène du film qui s'intitule "vivre pour t'aimer" était en cours de production. Résumant cette histoire, est l'histoire d'un jeune homme riche qui est malade du cancer.

L'exécution cinématographique a débuté le 21 juin dernier et prendra probablement fin le 5 juillet prochain aux dires de la réalisatrice.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.