La loi sur la protection littéraire

La loi sur la protection littéraire

« De 1980 à nos jours cette loi n’avait été révisée. Ce vide juridique a eu pour conséquence, l’exploitation abusive des œuvres cultures à travers les réseaux sociaux », a affirmé Diantoun Traoré, rapporteur de la commission Santé, Jeunesse, Art et Culture du Parlement guinéen.

Dans toutes leurs communications, les élus du peuple ont déploré la misère que traversent les artistes guinéens. « Quand on sort une chanson, elle doit s’inscrire comme propriété de l’auteur.

Les gens ne doivent pas s’accaparer de ces œuvres là, pour en faire leur commerce au détriment de cet artiste qui se morfond dans la pauvreté », a déclaré le député Demba Fadiga.

Garantir la protection des œuvres littéraires et artistiques dans le pays, la corporation n’en demande pas mieux. « Nous ne voulons plus dépendre de subsistes qu’on donne. Qu’on nous reconnaît nos droits, ça va nous permet à travaillé », confie l’artiste compositeur Riyad Chaloub.

Dans le même cadre, la députée Thérèse Téwa Yaradouno a présenté la loi sur la Charte de la renaissance culturelle africaine. Là aussi la commission dirigée par Ben Youssouf Keita a obtenu un vote à l’unanimité. La loi en question reconnaît la dignité de l’Homme africain dans son milieu social par le retour à l’identité culturelle africaine.

Les députés ont adopté par ailleurs la Résolution 521 relative à l’amendement de l’article 38 des statuts de l’Organisation Mondiale du Tourisme visant à introduire le chinois comme langue officielle de cette organisation, au même titre que l’anglais, l’arabe, le français et l’espagnole.

La commission environnement a défendu, à son toure, la convention portant création de l’alliance pour le bio digesteur en Afrique de l’Ouest et du Centre (AB/AOC) et de celle des mines et industrie a exposé sur la convention entre le gouvernement guinéen et le Royaume d’Espagne relative à la coopération en matière de sécurité et de lutte contre la criminalité, signée le 19 janvier 2019 à Conakry.

Mamoudou Boulléré Diallo.

www.guineeco.info

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.