Guinee cinéma : relance est-elle possible ?

Guinee cinéma : relance est-elle possible ?

Des autorités guinéennes à travers le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique et l'office national du cinéma, de la vidéo et de la photographie de Guinée comptent relancer le 7ème art guinéen. Gbantama sow et son cabinet n'ont pas restés en marge du tournage d'une scène "d'aimer pour vivre" un projet filmique de fatoumata kande

Le cinéma guinéen va-t-il retrouver sa place d'antan ? En tout cas, tel est l'objectif que se fixe certains cadres du département de la culture. La Directrice Générale de l'onacig s'est réjouie que les plateaux reprennent en Guinée. Mariam camara << Je dois toujours être sur un plateau de tournage et non d'être dans un bureau mais par la force des choses, je me retrouve ici. Vraiment c'est avec plaisir que je reviens sur le terrain pour exécution d'un film parceque ce là je me sens mieux. Je ne sais pas combien de fois je suis heureuse que les plateaux reprennent en Guinée, ça faisait bellurette pour des problèmes de financements. Pourtant il ya plus de 13 promotions sortantes de l'institut Supérieur des arts de Guinée ( isag ) celles-ci ont besoin de travailler, prouver leurs talents. "Aimer pour vivre" de Fatoumata kandé est la réalisatrice de ce long métrage >> A-t-elle indiquée.
Dans le même sciage, elle demande que si l'Etat booste les sortants de l'isag je sais qu'ils feront des miracles. Mariam camara << Notre souci majeur aujourd'hui c'est comment la Guinée sera représentée sur le plan africain et mondial. Parceque on était absent pendant un bon moment. Si l'Etat booste les sortants de l'isag je sais qu'ils feront des miracles. Le pays est en arrière de nos jours mais j'en suis sûr que la reprise est entrain de se faire progressivement. Les bailleurs traditionnels du cinéma existent et demandent que chaque porteur de projet puisse apporter les 40% donc la Guinée pardon apportée nous ça. Le cinéma est une industrie parceque les autorités auront plus besoin d'employer tous ces jeunes >> affirme-t-elle.

Quant-au ministre d'Etat a dit qu'il est en discussion avec des partenaires afin de soutenir le secteur du cinéma. Gbantama sow << C'est avec beaucoup de joie, de plaisir que je me retrouve ici avec vous. C'est une façon de vous dire qu'on n'est disposé à aider sincèrement le cinéma guinéen. Il ya plus d'une année que nous sommes en discussion avec des partenaires afin de soutenir ce secteur culturel. Si vous vous référez à nollywood qui crée plus d'un million d'emplois par an et aujourd'hui nous faisons face aux problèmes d'emplois dans notre pays mais avec le cinéma l'Etat va diminuer ce manque à gagner dans le future >>. Promet-il.
Le responsable de ce département a précisé qu'ils feront tout pour que le cinéma ait une place de soit. Gbantama sow << C'est pourquoi tout mon cabinet est ici présent pour dire que nous serons toujours à vos côtés parceque vous êtes entrain de vendre l'image de notre pays. Donc, j'offre personnellement 10 millions aux acteurs et 30 millions à la productrice. Après la covid19, nous allons reelaborer les programme du département, nous ferons tout pour que le cinéma ait une place de soit et rassurez-vous sans démagogie >> A conclu Gbantama sow, le ministre d'État.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.